Sept ans de réfection !

Si dans la Genèse Dieu mis sept jours pour créer le monde, les développeurs de jeux de tennis mirent sept ans pour sortir des titres sur consoles Next Gen.

Sept ans ! C’est le nombre d’années qu’il a fallu attendre pour enfin voir débarquer un jeu de tennis.

Depuis 2011 pas l’ombre d’un soft à se mettre sous la rétine.

2018, avec la sortie simultanée de trois titres dédiés à la petite balle jaune, mettra-t-elle un terme à cette série ?

Red Dead(line) Redemption

L’ocre rouge de Roland en ligne de mire…

AO International Tennis a dégainé en premier lors de l’Australian Open en janvier. Depuis, le titre a reçu moultes mises à jour pour sortir une copie juste passable avant les Internationaux de France de Roland Garros. Comme de par hasard, deux autres titres choisissent également de pointer le bout de leur manche dans cette même période. Tennis World Tour (PS4 / X Box One S/X) puis Mario Tennis Aces emboîtent les traces de AO Tennis  lors du Grand Chelem français en espérant surfer sur la vague prometteuse de ventes mirifiques.

Sept années de disette suffiront-elles pour lobotomiser les esprits des joueurs, amateurs de services liftés et de montées au filet acrobatiques ? Surtout, cette période aussi blanche qu’une ligne de service effacera-t-elle les souvenirs fantastiques de nombreuses sessions sous Top Spin 4 ou même Virtua Tennis 2009 ?

Un plombier pour sauver le gameplay !

Au point au nous en sommes, et au regard de mes sessions de jeu sur ces versions Next Gen qui prétendent conserver l’esprit et le gameplay de leurs prédécesseurs, je me demande si, au fond (du court évidemment), cette itération de Mario Tennis Aces (Switch) ne serait pas LE jeu de tennis de 2018 au nez et à la barbe de ses concurrents qui lorgnent du côté de la simulation sans toutefois parvenir à l’atteindre ?

Bon jeu à toutes et à tous !