Max et les Maxi-monstres !

Pas simple parfois de devoir supporter sa sœur ou son frère quant on est un gamin. Dés lors, Max rêve de voir son frère disparaître à jamais. Cela arrive dans toutes les familles sauf que là Max trouve une formule sur Internet qui invoque une entité venue kidnapper Félix !!!

Ainsi débute The Curse of the Brotherhood. Un jeu de Plateforme / Réflexion sorti en 2013 sur PC et Xbox One puis en 2017 sur PS4 et Nintendo Switch. 

Si le jeu n’a rien d’original dans son scénario ou sa direction artistique. Le level design reste somme toute assez convenu c’est plutôt du côté du gameplay qu’il faut trouver l’originalité !

Un gameplay qui colle bien à la Switch

En effet, après un passage par diverses plateformes utilisant le gamepad (dualshock /manette élite xbox) ou la souris pour aider Max dans sa mission de sauvetage, l’ergonomie évolue chez Big N. C’est désormais à l’aide de votre index (ou de n’importe quel autre doigt de votre choix) que vous allez filer un coup de… pouce à Félix et lui éviter d’être absorbé par Mustacho (ne me bashez pas sur le nom du méchant; je n’y suis pour rien !).

Le soft sort le 21 décembre 2017 sur switch au tarif de 14.99 € . Une version de démonstration est disponible (880 Mo). Elle vous permettra de tester le tutoriel du jeu et le premier niveau; mais je la trouve assez avare en terme de durée de vie là où Embers of Mirrim m’avait séduit par sa générosité.

Est-ce qu’Alibur ?

The Curse of the Brotherhood va vous permettre de manier un marqueur (cf. Max & The Magic Marker sur Wii) pour modifier les niveaux et faire corps avec la nature pour atteindre la forteresse et la geôle de Félix. Créer des plateformes, interagir avec les créatures ne sera pas un pouvoir de trop pour tirer votre jeune frère des griffes de l’affreux Mustacho !

Je vous invite à visionner la vidéo de présentation ci-dessous. Bon jeu à toutes et à tous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gaming session sur la Démo du jeu :

A très bientôt pour un nouvel article sur le jeu vidéo, l’informatique, le cinéma,…

Passez de très bonnes fêtes de fin d’année.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar