Nous y voilà ! Le huitième opus de la saga de SF commencée il y a tout juste quarante ans est à l’affiche ! Comme d’habitude les rageux feront de l’anti-Disney primaire et les fans, qui demandent toujours plus de Star Wars, défendront bec et ongles le métrage de Rian Johnson.

« Mais c’est qui Rian Johnson ? »

Le réalisateur a déjà tâté de la science-fiction avec le plutôt bon Looper en 2012 (Bruce Willis / Josef Gordon-Levitt). Une histoire de voyage dans le temps sur fond de règlement de compte mafieux et de boucle temporelle. A voir en tout cas. Après être passé par la case réal de série (Breaking Bad S03/05), ce qui aujourd’hui est de plus en plus un gage de qualité, Rian Johnson s’attaque au mythique univers créé par Georges Lucas en 1977. Pour information, le réalisateur qui a grandi en Californie avait seulement quatre ans au moment de la sortie d’Un Nouvel Espoir en 1977.

« Mais c’est qui Les Derniers Jedi alors ? »

Autant le préciser illico on ne met JAMAIS de S à Jedi même au pluriel. Déjà que ça ressemble à « Jeudi », si tu veux avoir l’air ridicule ne te prive pas !

Trève d’orthographe, nous retrouvons donc nos héros au moment où nous les avions quitté lors de l’épisode VII. Rey vient de retrouver Luke Skywalker et lui remet son sabre laser. Le Nouvel Ordre (fascistes) traque les Rebelles (alliés) qui espèrent instaurer une nouvelle république et instaurer la paix et l’harmonie dans la galaxie (sorte de Vivre Ensemble de l’Espace).

Voilà, normalement, avec ces quelques infos, vous devriez pouvoir ne pas paraître ridicule lors des fêtes de fin d’années lorsque votre petit neveu de huit ans exhibera ses figurines Star Wars ou vous mettra la honte sur Battlefront II. Ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler, pour le moins tout de suite, qui seront Les Derniers Jedi ?

« Mais est-ce que c’est bien au moins ? »

Je tiens à préciser que je ne connais pas l’univers étendu de Star Wars (sacrilège !) et que Disney a fait le choix d’occulter celui-ci pour ses nouvelles productions.

Oui, c’est pas le tout de donner des précisions sur le réalisateur et le pitch mais est-ce que ça vaut le coup d’aller passer deux heures trente cinq dans une salle obscure ?

La réponse est OUI si vous avez vu tous les autres épisodes des trilogies précédentes. Les références aux autres films sont nombreuses (fan service) et les connaisseurs apprécieront. Le simple fait de retrouver Leïa Organa (Carrie Fisher, décédée juste après le tournage en décembre 2016) et Luke Skywalker (Mark Hamill), sans oublier Chewbacca et les droïdes, est un baume au cœur, qui plus est en période de fêtes.

Je serai plus sévère sur le scénario ! Tenu secret jusqu’au dernier moment comme à chaque fois avec Star Wars, ce dernier m’a déçu sur deux plans. Le premier concerne l’univers lui-même. On va voir un film de cette franchise pour voyager dans l’espace de planète en planète. Avec Les Derniers Jedi, nous avons droit au minimum syndical. Seulement, deux mondes et demi sont montrés !!! Excusez-moi mais j’ai eu la sérieuse impression de me faire avoir par le voyagiste sur ce coup-là !!! Nous avons beaucoup de scènes dans l’espace, ce qui est cool, mais comparé à Rogue One et même Au Réveil de la Force on tourne un peu en rond. Dommage !

Mon deuxième réquisitoire sera contre l’argument vendeur des bandes-annonces sur la formation des Jedi. Celle-ci est vraiment en mode express. Je m’attendais à retrouver l’ambiance de L’Empire Contre-Attaque. Pas dans le genre copié-collé des épisodes IV & VII mais ce qui est proposé m’a dérangé de par sa durée et sa profondeur. Petite déception sur ce point même si l’on savait déjà que Rey est « pété » (pétri ?) du talent des Jedi. Et ceci sans formation approfondie (sorte de coup de piston professionnel, vous en avez sûrement dans votre entreprise). Tout ça pour dire que j’ai trouvé ce scénario un peu light ! Heureusement les rebondissements et les « fausses pistes » rehaussent la qualité de l’ensemble !

Donc, pour moi ce sera un OUI pour la musique de John Williams ,les batailles spatiales qui font merveilles (ne ratez pas les premières minutes ça attaque fort !!!) et le fait de retrouver Luke Skywalker.

Par contre ce sera un NON pour le manque de densité du scénario, des personnages qui disparaissent trop rapidement et d’autres capables de prodiges divins (à la Marvel/ DC Comics). Je n’en dis pas plus vous verrez par vous même !

Un indice :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©2017 Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.