Le Monde de Dory

doryequip01

Treize ans après Le Monde de Némo les studios Pixar nous invitent à replonger dans l’océan à l’occasion de ce spin-off dédié au poisson-chirurgien  le plus célèbre de l’hémisphère sud.

Au cœur de l’été 2016 c’est donc avec plaisir que nous nous installons dans une salle obscure, la tête au frais grâce à la clim, pour retrouver les personnages du premier opus et en découvrir de nouveaux tout aussi « perchés ».

J’avoue avoir été agréablement surpris par l’angle d’attaque des réalisateurs. Si nous n’avions pas « oublié » les troubles de mémoire de Dory, qui nous avaient beaucoup amusé dans Némo; nous ne savions rien ou presque de ce personnage secondaire. En nous dévoilant une partie de son passé au moyen de flash-back intelligemment positionnés au cours du métrage, les réalisateurs jouent sur la fibre émotionnelle du spectateur et donnent une autre dimension au poisson-chirurgien. Sans jamais tomber dans le pathos  et toujours avec humour, nous sommes entraînés dans un scénario construit autour du handicap et de la différence où les protagonistes vont usés de stratagèmes plus délirants les uns que les autres pour se dépasser et transcender ainsi leurs troubles respectifs.

Ainsi, vous découvrirez Hank le Poulpe dont la phobie sociale le pousse à toutes sortes de stratégies d’évitement à mourir de rire. Destinée, le requin-baleine, vous démontrera qu’elle peut « jouer des nageoires » pour venir en aide à Dory au sein du Marine Life Institute tout en composant avec son complexe et sa myopie. Quant à la baleine nommée Barney, qui a perdu l’usage de son sonar, comment s’y prendra-t-elle pour guider toute cette fine équipe dans un dédale improbable ?

Ces « nouvelles têtes » sont entourées de plusieurs autres zigotos tous plus déjantés les uns que les autres, tout ceci au service de notre divertissement. Je vous laisse le soin de les découvrir au cours de la projection.

finding-dory-7680x4320-hank-nemo-fish-octopus-animation-11280

 

doryhankeyes_barney_destinee

 

Voir des extraits du film :

Pour aller plus loin :

Un excellent article du CNRS Journal pour « approfondir » nos connaissances sur……..sur…heu……..hum !…..les troubles de la mémoire à court terme. 😉

Laissez un commentaire si vous avez vu le film….ou si vous comptez y aller.

Bonne « toile » à toutes et à tous !

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Ghostbusters 2016 - Le Blog d'Eric Granier Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback
[…] part Le Monde de Dory (suivi de près par Comme des Bêtes et l’Age de Glace) la plupart des films perdent des […]