Hurlements, est un film de genre (horreur) réalisé par Joe Dante (Gremlins 1 & 2, l’Aventure Intérieure, Small Soldiers et Burying the Ex) en 1981.

Une journaliste TV, Karen White, est équipée d’un micro pour rencontrer un serial killer qui sévit à New-York et qui accepte de confier des secrets. Elle est suivie à distance par la police new-yorkaise en planque. Le rendez-vous tourne mal et Karen est agressée par l’homme dans un sex-shop sordide…

La Jolie « Colonie » de Vacances…

Suite à cette agression, elle est victime d’une perte de mémoire liée à cet événement et subie des flashback-traumatismes. Son praticien lui conseille alors de partir quelques temps,avec son époux, dans un lieu spécialisé, « La Colonie », pour recevoir des soins psychologiques appropriés (groupe de parole, hypnose , psychothérapie, …).

Ecouter Flashback Traumatisme Album Psychiatric (2012)

Le Loup-Garou de « L’Ombre »

Pour informations, les effets spéciaux de l’époque (il faut être indulgent !) sont très inégaux. En effet, pour la seule partie qui vaut le détour : les transformations en créatures lycanthropes; c’est l’excellent Rick Baker qui met la main à la patte 😉 pâte ! Il n’était que consultant pour le coup mais son travail fait encore son petit effet. Par ailleurs, Rick Baker a aussi travaillé, en parallèle, sur les effets spéciaux du Loup-Garou de Londres de John Landis (une réussite et une référence pour ce genre de métrage !). Le plasticien a aussi participé à l’Exorciste, Wolf (avec Jack Nicholson), Los Angeles 2013, La Planète des Singes, Hellboy et Wolfman (avec Benicio Del Toro & Anthony Hopkins). Une pointure donc mais qui a du mal à sauver le film à lui tout seul sur ce plan là.

C’est beau moche de vieillir !

Hélas, si le film a assez mal vieilli au plan des effets spéciaux, il  se prend également un coup de bambou social car il utilise comme base la libération sexuelle des années 70. Hors, quelques mois après sa sortie en salle, le virus du SIDA fera son apparition au grand jour et viendra ternir l’image d’une sexualité débridée, sans protection et libre de toute morale rétrograde.

Il reste à Hurlements cette ambiance si particulière des films de genre des 80’s et le travail de Rick Baker que nous retrouverons justement dans un prochain article.

Bon film à toutes et à tous !

Demain : Le Loup-Garou de Londres !

 

Voir le Trailer de Hurlements :

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz